Traumatologie dans le sport, pourquoi s’en préoccuper ?

Participez à la discussion

 

Pour commencer, il nous semble indispensable de se pencher sur le sujet de la traumatologie pour comprendre : quel type de blessure avons-nous à faire et par conséquent, comment l’éviter ?

De plus, vous trouverez ci-dessous une synthèse des différentes blessures que nous pouvons rencontrer dans le sport en général et plus particulièrement pour la musculation.

  1. Pathologie tendinites :

Il existe 3 types :

  • Tendicynovite (capsule)
  • Tendinite (brucine)
  • Tendinose (cœur du tendon)

Les facteurs favorisants :

  • Mécanique = blocage articulaire / déformation anatomique
  • Métabolique = manque de minéraux
  • Inflammatoire

Le diagnostic :

  • Tout d’abord, des douleur contraction musculaire
  • Mais aussi, étirement passif du tendon
  • Puis, douleur pression du tendon

Comment se soigner :

  • Pour commencer, par le froid plusieurs fois par jour
  • Mésothérapie
  • Puis, aussi, Acuponcture
  1. Pathologie musculaire :

Nous recensons deux types de pathologies musculaires :

  • Traumatisme direct = contusion / béquille
  • Traumatisme indirect = sur étirement

 

Les facteurs favorisants :

  • Mécanique (peu mobile)
  • Séquelle trauma
  • Manque d’échauffement
  • Manque hydratation
  • Reprise brutale du sport

Sans lésion :

  • Crampe / Courbature / Contracture

Avec lésion 3 niveaux :

  • Elongation
  • Déchirure
  • Rupture ou désinsertion

Puis, lorsqu’il y a contracture, il faut mettre du chaud pour diminuer le tonus musculaire. Prévoir également des massages par un professionnel de la santé.

Voici le détail des lésions de 3 niveaux :

  1. Elongation :

Les signes fonctionnels :

  • Avoir l’impression d’un coup de couteau vif
  • Palpitation douloureuse
  • Non douloureuse au repos
  • Mobilisation active normal

Les causes :

Déchirure des tissus myofibrilaire à l’intérieur des muscles.

Définition d’une myofibrille :

  1. Axone
    2. 
    Jonction neuromusculaire
    3. 
    Fibre musculaire
    4. Myofibrille

La myofibrille est une chaîne linéaire composée de sarcomères, les unités contractiles du muscle.

Puis, elle a une structure cylindrique contractile formée de filaments, ou sarcomères, qui garnissent les fibres musculaires. Elle est reliée à la membrane plasmique par les filaments intermédiaires qui permettent également à la cellule musculaire de se contracter et se décontracter sans se rompre. Ceux-ci permettent donc à la cellule d’avoir une certaine élasticité. (Source : Wikipédia)

Que faire :

Pour commencer, pas de bombe de froid mais glaçage et repos pendant 10 jours à 2 semaines.

  1. Déchirure :

Les signes fonctionnels :

  • Douleur fulgurante, arrêt immédiat
  • Palpation douloureuse
  • Mobilisation active et passive douloureuse
  • Ecchymose retardé de 48h
  • Etirement impossible

Les causes :

  • Contraction musculaire intense et violente

Que faire :

  • Tout d’abord glaçage
  • Ensuite, repos 2 à 4 semaines
  • Strap
  • Puis, massage après 21 jours
  1. Rupture ou désinsertion :

Les signes fonctionnels :

  • Impotence totale
  • Palpation d’un segment
  • Dépression musculaire

Que faire :

  • Immobilisation dans une gouttière
  • Chirurgie dans les 15 jours
  • Immobilisation pendant 21 jours
  1. Pathologie ligamentaire = la liaison ligamentaire s’appelle l’entorse

Stade 1 = entorse bénigne

Les signes fonctionnels :

  • Douleur immédiate brève
  • Impotence fonctionnelle modérée
  • Peu ou pas hématome

Stade 2 = entorse moyenne

Les signes fonctionnels :

  • Douleur immédiate / prolongé
  • Hématome minime
  • Impotence fonctionnelle modéré +

Rupture des faisceaux ligamentaires (arrêt 4 –  semaines)

Stade 3 = Entorse grave

Les signes fonctionnels :

  • Douleur +++
  • Impotence fonctionnelle totale
  • Craquement audible
  • Mais aussi, héématome

Que faire :

  • Tout d’abord, glacer le plus rapidement possible et mettre en décharge, déclive et contention souple
  • Puis, envisager une chirurgie / plâtre (arrêt 2-3 mois)

 

Pour conclure, il faut être prudent et savoir écouter son corps ! Les blessures peuvent avoir de grave répercution pour votre futur sportif mais aussi dans votre vide de tout les jours.

Yann GONDRAND

PERSONAL TRAINER

Rejoignez moi sur Instagram : https://www.instagram.com/yanngondrand/

Aussi, rejoignez moi sur Facebook : Yfitgo

Les commentaires sont fermés.