Toutes les différents morphotypes

Participez à la discussion

 

Le psychologue Américain Sheldon a établi un classement pour définir les 3 principaux types morphologiques :

Pour commencer, « Nous ne sommes pas tous égaux face à l’hypertrophie musculaire. Ni même à la vitesse et à la facilité à laquelle nous perdons par exemple du gras. Cette différence réside dans la vitesse de notre métabolisme. Plus celui-ci est rapide, plus les calories que nous absorbons sont brûlées rapidement. »

Classification des morphotypes :

Pour William Herbert Sheldon (1898-1977), vous devriez connaître votre morphotype (votre type morphologique de corps) et agir toute votre vie en fonction de celui-ci.

Pour lui, chaque individu peut se faire attribuer trois chiffres représentant trois composants, que Sheldon pense innés (génétiques) et inébranlablement déterminants du caractère de l’individu peu importe les fluctuations du poids corporel. En d’autres termes, à chaque physique équivaut un destin selon lui.

Pour concevoir cette typologie des corps, W.H. Sheldon s’inspira des trois couches de tissu du développement embryonnaire (embryologie) : l’ectoderme (qui forme la peau et le système nerveux), l’endoderme (qui se développe dans le tube digestif), le mésoderme (qui devient les muscles, le cœur et les vaisseaux sanguins).

Ensuite, dans son livre publié en 1954 et intitulé « Atlas des hommes », le psychologue catégorisa tous les types corporels en fonction d’une échelle allant de 1 à 7 pour chacun des trois « somatotypes ».

Dans son classement :
  • L’ectomorphe pur est 1-1-7
  • L’endomorphe pur est 7-1-1
  • Le mésomorphe pur est 1-7-1
Analyse du morphotype ectomorphe :

Ce morphotype est plus adapté à la course de fond qu’à la prise de masse. Ce sont des gens généralement tendus et sensibles. Ils n’ont pas beaucoup de protection, physique ou émotionnelle.

Voici les principaux caractéristiques d’un individu appartenant à ce somatotype :
  • Métabolisme rapide,
  • Minceur naturelle (corps un peu sec, muscles et membres longs et minces),
  • Difficulté à prendre du poids. Déjà non prédisposé à stocker de la graisse, souvent, il ne mange pas assez,
  • Niveau de force naturelle inférieur, difficulté de prendre de la masse musculaire (et brûle facilement du muscle quand il adopte un régime hypocalorique),
  • Niveaux d’énergie généralement élevés (voire une tendance à l’hyperactivité). Il bouge souvent dans tous les sens ou fait beaucoup de sport.

Si vous répondez à ces caractéristiques vous êtes très certainement ectomorphe. Sinon vous possédez certainement un morphotype mixte ecto-endomorphe ou méso-ectomorphe.

Les avantages :
  • Il est généralement souple
  • Il possède un esthétique plus musclé
  • Une prise de gras très minime et il peut consommer de tous les aliments.
  • Mange beaucoup mais ne prend pas de poids (Métabolisme rapide).
Les inconvénients :
  • Il a du mal à prendre du poids, l’alimentation doit être beaucoup plus maitrisée.
  • Capacité de récupération limitée, plus sensible au surentraînement à cause aussi de ses articulations trop fragiles.
  • Plus adapté au sport d’endurance et de souplesse qu’a un sport comme la musculation.
Analyse du morphotype endomorphe :

Ce morphotype stocke de la graisse très aisément, et a du mal à s’en débarrasser. Quelqu’un qui possède ce type de corps a souvent un métabolisme lent, et doit faire particulièrement attention à son alimentation. Selon Sheldon, ce morphotype est associé à un grand essor du système de digestion (surtout l’estomac, c’est-à-dire l’endoderme). C’est pourquoi il pense que les personnes possédant ce type morphologique tendent à développer une grande corpulence, à avoir un corps flasque (par exemple un ventre mou) et des muscles peu déployés.

Voici quelques caractéristiques communes de ce type morphologique :
  • Tendance naturelle à être en surpoids,
  • Grande structure osseuse,
  • Prise de masse grasse facile,
  • Perte graisseuse difficile,
  • Métabolisme ralenti,
  • Forme du corps plutôt arrondie (forme de poire),
  • Niveau de force/puissance souvent raisonnable
Les avantages :
  • Prédisposition à prendre du muscle grâce à leur surplus nutritionnel
  • Une très bonne assimilation des nutriments
  • Peut tout à fait prendre de la force de manière normale.
Les inconvénients :
  • Prend du gras facilement même en mangeant correctement.
  • La perte de gras est beaucoup plus difficile.
Analyse du morphotype mésomorphe :

Selon Sheldon, le morphotype mésomorphe est associé à une grande évolution de l’ensemble des muscles du corps ainsi que du système de circulation du sang dans l’organisme (mésoderme).

Les gens qui possèdent ce morphotype sont typiquement ceux que nous pourrions jalouser secrètement.

Puis, les mésomorphes présentent les caractéristiques suivants :
  • Naturellement musclé (os moyennement grands, torse solide, épaules larges avec une taille étroite),
  • Minceur naturelle,
  • Masse grasse faible,
  • Perte de graisse aisée (ne sont pas prédisposés à stocker du gras),
  • Métabolisme efficace et rapide.
Puis, les avantages :
  • Facilité à perdre du gras et à prendre de la masse musculaire.
  • Tombe difficilement dans le surentrainement
  • Peut manger de tout sans forcément prendre du gras. Il y a un bon équilibre entre les calories apportées par l’alimentation et les calories brûlées par le corps.
Pour finir,  les inconvénients :
  • Il doit travailler sa souplesse générale et son élasticité.

 

Yann Gondrand

 

 

 

Les commentaires sont fermés.